opener

Matériaux traités

BOBST propose de nombreuses solutions pour le secteur de l'étiquette et de l'emballage souple. Ces solutions exclusives, fondées sur des groupes d'impression flexo UV et multi-procédés, une automatisation numérique et un contrôle de la température et de la tension, se distinguent par leur degré de qualité et d'innovation.

Toutes les presses destinées à l'industrie de l'étiquette et de l'emballage souple comportent un arbre d'enroulement servo-commandé, un écran tactile sur chaque groupe et un écran tactile principal pour l'interface utilisateur pilotée par un PC, une assistance à distance complète via Internet et un dispositif d'organisation assurant une manutention et un stockage rationnel des cylindres magnétiques.

Les presses flexo BOBST (anciennement GIDUE) pour le secteur de l'étiquette et de l'emballage souple sont conçues dans une optique de longévité et de fiabilité. Elles sont dotées des meilleurs composants disponibles sur le marché international et bénéficient du support technique assuré localement par BOBST dans le monde entier. Caractérisées par leur faible coût de maintenance et leur qualité régulière, elles demeurent en parfait état après des années de production, pour la plus grande satisfaction de leurs utilisateurs. Chaque année, leur qualité d'impression est récompensée quelque part dans le monde. La qualité BOBST est faite pour durer.

Paper

Papier

Le papier est un matériau à base de fibres issues du bois, de chiffons ou de matières organiques. Généralement, les papiers employés dans les secteurs de l'emballage et des arts graphiques sont fabriqués avec du bois et/ou du papier et du carton recyclés, soumis à un traitement chimique ou mécanique afin de produire de la pâte de cellulose. Celle-ci est ensuite transformée en bobines de papier après blanchiment et traitement dans une machine à papier. Si nécessaire, le papier fait également l'objet d'un couchage ou d'un apprêt destiné à améliorer sa surface ou son aspect visuel.

L'épaisseur du papier est comprise entre 0.07 et 0.18 mm, le grammage des papiers destinés à l'impression et à l'emballage se situant généralement entre 60 et 120 g/m2. On considère normalement que le passage du papier au carton se fait aux alentours de 160 grammes par mètre carré (g/m2), car ce n'est qu'à partir de cette valeur qu'un matériau fibreux est susceptible de présenter une rigidité suffisante pour fabriquer un contenant.

Les applications industrielles du papier sont nombreuses: il sert à emballer des produits aussi divers que les confiseries et les cigarettes, entre dans la fabrication des contrecollés pour l'emballage et trouve de multiples utilisations dans l'impression de labeur.

Carton board

Carton

Le terme de carton (ou encore carton compact) désigne une gamme de matériaux à base de papier comprenant le carton pour boîtes pliantes (FBB, GC ou UC), le carton plat homogène blanc (SBB, SBS ou GZ), le carton plat pure cellulose non blanchi (SUB ou SUS), le carton gris doublé blanc (WLC, GD, GT ou UD), certains cartons gris non recouverts, et certains cartons contrecollés.

Le carton est fabriqué à partir de matériaux fibreux, issus du bois, du papier recyclé, ou des deux, et transformés en pâte. Celle-ci sert ensuite à produire le carton, constitué d'une ou de plusieurs couches, après blanchiment et traitement dans une machine à carton. Si nécessaire, le carton fait également l'objet d'un couchage destiné à améliorer sa surface ou son aspect visuel.

On considère normalement que le passage du papier au carton se fait aux alentours de 160 grammes par mètre carré (g/m2), car ce n'est qu'à partir de cette valeur qu'un matériau fibreux est susceptible de présenter une rigidité suffisante pour fabriquer un contenant.

Le carton est principalement employé dans le secteur de l'emballage, où il sert à fabriquer toutes sortes de boîtes pliantes, mais l'industrie des arts graphiques l'utilise également. Pour les boîtes pliantes, son grammage sera généralement compris entre 200 et 600 g/m2, ou 350 et 800 micromètres.

Film

Films

Un film est généralement constitué d'une fine couche de résine synthétique. Les types de films sont nombreux et, selon leurs propriétés physiques et chimiques, ils conviennent à telle ou telle application précise.

Les films plastiques les plus courants sont le polyéthylène basse densité (LDPE), le polypropylène (PP), le polypropylène biorienté (BOPP) et le polyester (PET).

Les films imprimés sont employés dans l'emballage, les supports de présentation, les stickers, pour le scellement et dans de nombreuses applications graphiques.

Ils se classent généralement selon leur grammage, exprimé en g/m2 et leur épaisseur, exprimée en micromètres. Dans certains cas, la densité est une information utile; elle est exprimée en g/cm3.

Du fait de la sensibilisation croissante aux problèmes de l'environnement, les recherches vont bon train afin de mettre au point des films compostables, issus de ressources renouvelables.

Aluminium

Aluminium fin

L'aluminium est issu de la bauxite, un minerai que l'on trouve en abondance dans la nature. À la sortie du laminoir, l'aluminium fin a un aspect brillant, qui n'est pas loin de rappeler celui d'un miroir, mais il est également possible de lui donner un fini mat satiné.

L'aluminium fin possède toutes les propriétés fonctionnelles de l'alliage d'aluminium qui le compose.

Grâce à ses propriétés barrières exceptionnelles, l'aluminium fin est employé dans de nombreuses applications d'emballage, souple ou non, afin de protéger les aliments, les médicaments, les produits cosmétiques et une multitude d'autres articles, pour lesquels il est la plupart du temps associé à d'autres matériaux d'emballage.

Contact